Les travaux de cette rencontre ont été ouverts par le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, en présence des ministres, respectivement, des Finances, Abderrahmane Raouya, de l’Environnement et des énergies renouvelables, Fatma Zohra Zarouati, de l’Industrie et des mines, Youcef Yousfi, et de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Tahar Hadjar, ainsi que de responsables d’organismes énergétiques et d’experts nationaux et internationaux

Dans son allocution d’ouverture, M. Guitouni a affirmé que l’Algérie devrait relever le triple défi de la sécurité dans les domaines de l’énergie, de l’eau et de l’alimentaire, qui sont, selon lui, « trois thème interdépendants et cruciaux pour l’Algérie »

Cette première conférence sur la sécurité énergétique, alimentaire et hydrique, a-t-il poursuivi, est « une opportunité pour rappeler l’interdépendance entre ces trois défis majeurs et leur impact sur la croissance économique et le développement du pays ».